Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/03/2017

Le soldat oublié...

Guy SAJER : « Le soldat oublié »

 

Guy Sajer n’a pas 17 ans quand, en juillet 1942, il endosse l’uniforme de la Wehrmacht. Il est français par son père, allemand par sa mère ; il habite alors l’Alsace. A cause de son jeune âge, il n’est pas affecté à une unité combattante, mais dans le train des équipages. Dès novembre, l’hiver s’abat sur la plaine russe ; le froid, la neige, les partisans rendent la progression des convois extrêmement difficile : jamais l’unité de Sajer n’atteindra Stalingrad qu’elle devait ravitailler ; la VIe Armée aura capitulé avant. Mais Sajer sait déjà que la guerre n’est pas une partie de plaisir, que survivre dans l’hiver russe est déjà un combat. Et pourtant, ce premier hiver, il n’a pas vraiment fait la guerre. La vraie guerre, celle du combattant de première ligne, il la découvre lorsqu’il est versé dans la division Gross Deutschland, division d’élite, avec laquelle, à partir de l’été 1943, il va se trouver engagé dans les plus grandes batailles du front d’Ukraine, quand la Wehrmacht plie sous l’offensive russe. De Koursk à Kharkov, de jour comme de nuit, dans la boue, la neige, quand le thermomètre marque –40° degrés, sous le martèlement terrifiant de l’artillerie russe, face aux vagues d’assaut d’un adversaire désormais puissamment armé et qui ne se soucie pas des pertes, les hommes de la Gross Deutschland, portés toujours aux endroits les plus exposés, toujours en première ligne, combattant à un contre vingt, connaissent l’enfer. La bataille de Bielgorod, le passage du Dniepr (la Bérésina à l’échelle de la Seconde Guerre mondiale) constituent, vécus au niveau du simple soldat, deux des plus hauts moments de ce récit d’Apocalypse. Plus tard, quand le front allemand s’est désagrégé, quand l’immense armée reflue, aux combats réguliers s’ajoutera la lutte contre les partisans, plus sauvage et plus impitoyable. Plus tard encore, c’est la retraite des derniers survivants de la division d’élite à travers la Roumanie et les Carpathes jusqu’en Pologne. Dans l’hiver 1944-1945, Sajer et ses camarades sont lancés dans les combats désespérés que les Allemands livrent en Prusse-Orientale pour interdire l’entrée du Vateriand aux Russes. C’est encore Memel, où l’horreur atteint à son comble, et Dantzig, au milieu de l’exode des populations allemandes de l’Est. Enfin, malade, épuisé, Sajer sera fait prisonnier par les Anglais dans le Hanovre… Si ce récit de la guerre en Russie ne ressemble à aucun autre, s’il surpasse en vérité, en horreur et en grandeur tout ce qui a été écrit, ce n’est pas seulement parce que l’auteur a réellement vécu tout ce qu’il rapporte, ce n’est pas seulement parce que, sous sa plume, les mots froid, faim, fièvre, sang et peur prennent l’accent et la force terrible de la réalité, c’est aussi parce que Sajer sait voir et faire voir dans le détail avec une puissance de trait vraiment extraordinaire. Alors, le lecteur ne peut douter que tout ce qui est rapporté là est vrai, vrai au détail près ; il sait de science certaine qu’il n’y a pas là de  » littérature « , pas de morceaux de bravoure – mais que c’était ainsi : ainsi dans le courage et ainsi dans la peur, ainsi dans la misère et ainsi dans l’horreur…

 

Le Livre de Poche / 1971 / 695 pages / 350 grammes.

Marques de lecture et d'usage ( trace de pliures sur plats + tranche incurvée présentant quelques fines pliures ) ainsi que bords papier jaunis… mais intérieur sain et propre, tout à fait O.K pour le service. >>> 5 €uros. / Vendu !

 

Retour en stock d'un exemplaire, même année / même édition.

Le Livre de Poche / 1971 / 695 pages / 350 grammes.

Marques de pliures sur plats + tranche présentant quelques fines cassure, mais mieux que le précédent… tranche quasiment pas incurvée ( ce qui est plutôt rare pour un livre de poche aussi épais ! ) intérieur tout à fait propre et sain, pas mal du tout !  

>>> 5,80 €uros. / VENDU (photo N°2).

 

Guy-SAJER.jpg

SAJER-01_Poche.jpg

Ailleurs = entre 3,50 et 10 €uros (selon les états) sur priceminister.

 

--------------------------------------------

 

Interview de Guy Sajer, 39-45 Magazine, décembre 1993.

>>> http://deuxiemeguerremondia.forumactif.com/t2404-interview-de-guy-sajer-sur-le-front-russe 

 

------------------------------------------------

 

Mes parents sont nés sur la terre, à quelque mille kilomètres de distance.

D'une distance encombrée de difficultés, de complexes étranges, de frontières entremêlées, de sentiments équivalents et intraduisibles.

Moi, j'ai abouti de cette alliance, à cheval sur cet ensemble délicat avec une seule vie pour débattre tant de problèmes. J'ai été enfant, mais cela est sans importance. Les problèmes existaient avant moi, et je les ai découverts.

Puis il y a eu la guerre. Je l'ai alors épousée, parce qu'il n'y avait guère qu'elle a l'âge que j'ai eu, moi aussi, lorsque l'on est amoureux.

Je fus brutalement comblé. J'avais soudain deux drapeaux à honorer, deux lignes de défense, l'une Siegfried, l'autre Maginot, et puis aussi de grands ennemis à l'extérieur. J'ai servi, j'ai rêvé, j'ai espéré. J'ai eu également froid et peur sous le portail où jamais n'est apparue Lilli Marlène.

J'ai dû mourir aussi un jour, et depuis, rien n'a eu tellement d'importance.

Alors, je demeure ainsi, sans regret, désolidarisé de toute condition humaine.

Guy Sajer 

18/01/2017

22 janvier / Salon de la Science-Fiction et du Fantastique de Péron (01630)

Science-Fiction et Fantastique.

Le Salon de la Science-Fiction et du Fantastique de Péron (01630), est un rassemblement annuel de Fans. Il se tient à la salle Champfontaine tout les 4èmes dimanche de Janvier. Tout les sous-domaines et tout les supports y ont leurs places. Des exposants proposent à la vente de nombreux objets, de collection ou plus courants, pendant qu'artistes et auteurs dédicacent leurs œuvres. Une restauration légère est disponible, essentiellement du "Fait Maison". L'esprit de cette journée de rencontre est basée sur la convivialité et la bonne humeur. Les discussions sont nombreuses et les conseils précieux.

https://www.facebook.com/almuric001/

Péron, 01630, Ain, Science-fiction, Fantastique, fantasy, Salon, convention 

31/10/2016

Samhain / Samhuinn

Samhain (Samhuinn, Oíche Shamhna, Nos Calan Gaeaf)

17/10/2016

Motorola tué dans un attentat ! / No Mercy !

Motorola assassiné ! 

La nouvelle est en train de pleuvoir sur les réseaux : un nouvel attentat à l'explosif a été commis dans Donetsk contre la personne du colonel Arseni Pavlov commandant le bataillon de reconnaissance “Sparta”. Ce dernier a été tué dans l'explosion de la bombe ainsi que son garde du corps. Plusieurs autres personnes ont été également blessées. Lena son épouse et ses 2 enfants (Makar le nouveau né et sa soeur Miroslava) qui étaient à la maison au moment de l'explosion n'ont pas été blessés.

Les circonstances de l'attentat seront précisées dans une article ultérieur mais selon les premières informations la bombe aurait été placée au niveau de l'ascenseur de son domicile.

Celui que l'on connait sous le nom de “Motorola” était devenu une icône de la rébellion du Donbass. Compagnon d'armes d'Igor Strelkov, il faisait partie des premiers miliciens qui s'opposèrent à l'attaque des unités d'assaut ukrainiennes au printemps 2014 à Slaviansk. Depuis plus de 2 ans cet homme était de tous les combats, toujours en première ligne avec ses volontaires de l'unité Sparta, toujours déployée sur les secteurs les plus risqués du front. 

Ce meneur d'hommes aux qualités guerrières exceptionnelles était devenu une des cibles prioritaires des snipers et des artilleurs ukrainiens, avides des récompenses offertes par le Président Porochenko lui-même, pour sa tête devenue symbolique.

Motorola, qui avait reçu plusieurs blessures pendant les combats, avait échappé également à plusieurs attentats, les derniers ayant eu lieu le 24 juin, alors qu'il visitait un soldat blessé à l'hôpital de Donetsk, et vraisemblablement le 25 août avec une bombe qui a explosé prématurément à proximité de son domicile.

Mais ce soir, cet homme qui avait donné son coeur et sa force pour protéger le peuple du Donbass, n'a pas pu échapper à son destin, victime de la lâcheté de faquins ukrainiens incapables de l'affronter sur le champ de bataille…

Adieu donc Commandeur Motorola, et sachez que si votre souffle s'est éteint, la flamme de la résistance que vous avez allumé à Slaviansk en juillet 2014 et tenue haute au dessus de nos têtes jusqu'à aujourd'hui, ne cessera de grandir en nos coeurs, nourrie par la force de votre exemple !

Éternelle reconnaissance 

“Que le souvenir des morts soit la force des vivants !”

Erwan Castel, volontaire en Novorossiya.

Lire l’article dans son intégralité.

Motorola-01.jpg

---------------------------------

There will be no mercy... 

Statement of Alexander Zakharchenko about the murder of Arseny ‘Motorola’ Pavlov.

Translated by Ollie Richardson & Angelina Siard.   

Click on the subtitle symbol…

———————————————-

'There will be no mercy towards murderers of Motorola' 

Monday, October 17, 2016 - 11:39

The Head of the Donetsk People’s Republic, Alexander Zakharchenko, commented late Sunday evening the state terrorism attack, which caused a murder of famous Sparta battalion commander Arseny Pavlov, call sign “Motorola”. 

“(...) And who committed this murder ?
Well I want to address the military personnel of Ukraine, security service of Ukraine, military intelligence service… ‘dear friends, companions’, bastards, villains. Live and be afraid because the death for us is not just a simple challenge, it is a challenge for all our Republic.
All officers, lieutenant colonels, majors who act on our territory, all your agents, families, are beyond the law since now. Not only here, but in Zhytomir, Kiev, Kharkov, Dnepropetrovsk. And I would add : when we come to your home, there will be no mercy towards you, believe me.
We, in our turn, promise: we will bring up children, help the wife. It is our honor and our duty. 
And again I would like to stress : So, as far as I understand, Poroshenko has violated a truce and declared us a war. Be alert. Enough, we suffered much, we were promised much, had a long talk. 
Remember my words : you will pay a higher price one thousand times greater, than we did”…

Said Alexander Zakharchenko.

DONi News Agency

Video translation provided by Stalkerzone.

Source video: https://www.youtube.com/watch?v=puQu0…

--------------------------

tumblr_of63t1vBNu1tlf6pvo2_1280.jpgmotorola.jpgarseny sergeyevich pavlov,motorola,16 octobre,in memoriam,Моторо́ла,sparta battalion,heroes of our time,novorossia,donbass,Новороссия,donetsk people's republic,alexandre zakharchenko,alexandre zakhartchenko,Александр Владимирович Захарченко,no mercy !arseny sergeyevich pavlov,motorola,16 octobre,in memoriam,Моторо́ла,sparta battalion,heroes of our time,novorossia,donbass,Новороссия,donetsk people's republic,alexandre zakharchenko,alexandre zakhartchenko,Александр Владимирович Захарченко,no mercy !arseny sergeyevich pavlov,motorola,16 octobre,in memoriam,Моторо́ла,sparta battalion,heroes of our time,novorossia,donbass,Новороссия,donetsk people's republic,alexandre zakharchenko,alexandre zakhartchenko,Александр Владимирович Захарченко,no mercy !arseny sergeyevich pavlov,motorola,16 octobre,in memoriam,Моторо́ла,sparta battalion,heroes of our time,novorossia,donbass,Новороссия,donetsk people's republic,alexandre zakharchenko,alexandre zakhartchenko,Александр Владимирович Захарченко,no mercy !arseny sergeyevich pavlov,motorola,16 octobre,in memoriam,Моторо́ла,sparta battalion,heroes of our time,novorossia,donbass,Новороссия,donetsk people's republic,alexandre zakharchenko,alexandre zakhartchenko,Александр Владимирович Захарченко,no mercy !

 Арсе́н (Арсе́ний) Серге́евич Па́влов (также известен как Моторо́ла ; 2 февраля 1983, Ухта, РСФСР, СССР — 16 октября 2016, Донецк, ДНР/Донецкая область)

16/09/2016

Que faire samedi soir ?

Et bien si vous êtes Normands, rien de plus simple : ...

Concert, Normandie, DEVILSPIT, SEPULCHRAL VOICES, association esprit metal, Thrash Metal, Black metal, El camino, Caen

L'association ESPRIT METAL vous convie à sa soirée "One Jäger For The..." avec DEVILSPIT ( Raw & Grim Punk Black des Terres de Bretagne ) & SEPULCHRAL VOICES ( Evil Thrash / Black Metal de Belgique ), le samedi 17 septembre 2016 à 20h30 au El Camino de Caen. 

-DEVILSPIT
https://devilspit.bandcamp.com/

-SEPULCHRAL VOICES
https://soundcloud.com/sepulchral-voices

*  *  *  *

http://espritmetal666.skyrock.com/

10/08/2016

Bataillon Tornado - Les enfants victimes de la descente de l'Ukraine dans les abysses de la folie collective

Ignobles parmi les ignobles ! 

Bataillon Tornado - Les enfants victimes de la descente de l'Ukraine dans les abysses de la folie collective.

Chaque jour voit de nouvelles révélations dans l'affaire du bataillon Tornado.
Rappelons que depuis le 2 août, le procès du chef de ce bataillon et de sept de ses hommes s'est ouvert à Kiev, pour crimes de guerre.

Non pas que Kiev ait réellement décidé de faire le ménage dans les rangs de ses bataillons spéciaux si utiles sur le front du Donbass, mais ceux-là commettaient des crimes tellement voyants qu'il fallait bien sauver les meubles face à la communauté internationale. On arrête donc le chef et quelques soudards, puis on redéploie les autres dans d'autres bataillons aussi criminels que le bataillon Tornado, et on lance la machine judiciaire.

Sauf que les autres soldats de ce bataillon, et d'autres aussi nauséabonds que le bataillon Tornado, ont décidé de ne pas laisser faire la justice. Manifestations violentes et menaces contre les autorités de Kiev n'ont pas manqué pour exiger la libération de ces « héros de l'Ukraine » (et au vu des crimes de ces personnes ce titre a de quoi donner envie de vomir).

Si jusqu'au procès, les crimes reprochés publiquement à ces soldats rassemblaient la cohorte classique des crimes de guerre (pillages, enlèvements, tortures, viols, meurtres), depuis le cinq août et les révélations du procureur militaire, la galerie des horreurs a vu s'ajouter les viols sur mineurs, y compris de très jeunes enfants. Confiants dans leur impunité, ces hommes se sont comporté pire que des animaux.

Les preuves de ces crimes sans nom ont été fournies par les téléphones portables des accusés, et ont été révélées afin de calmer les ardeurs des défenseurs de ce bataillon criminel. D'ailleurs au vu de l'horreur de leurs crimes, la député ukrainienne du parti Front Populaire Tatiana Chernovol a déclaré à la télé ukrainienne que « le député qui défend ces bêtes devrait lui aussi être mis en prison ».

----------------------

Lors d'une émission sur la chaîne TV "112 Ukraine", Tatiana Tchornovol, députée de la Rada du parti "Front populaire", est revenue sur l'affaire Tornado - bataillon de volontaires ukrainiens - qui défraie à nouveau la chronique kiévienne, et dont le procès en cours révèle l'horreur des crimes commis par les psychopathes de ce bataillon spécial engagé par Kiev sur le front du Donbass. / Thalie Thalie

----------------------------

Mais pour huit soldats actuellement jugés, combien d'autres peuvent continuer leurs crimes en toute impunité ? D'autant plus qu'après l'appel de Nadia Savchenko à demander pardon aux gens du Donbass, Rouslan (Ruslan) Onishchenko, le chef du bataillon Tornado, a enregistré un message vidéo dans lequel il admet que lui et ses hommes ont utilisé leurs armes non seulement contre les soldats des deux Républiques Populaires, mais aussi contre leurs femmes, leurs mères, et leurs enfants.
Pour ce fou furieux et ses sbires, tous sont des séparatistes qu'il a considéré comme des traîtres et tué sans hésiter.

Il faut vraiment avoir touché le fond des abysses de la folie collective, pour considérer des enfants comme des terroristes ou des séparatistes tout juste bons à être violés et/ou éliminés. 

Combien d'enfants ont ainsi été assassinés par les membres de ce bataillon sous prétexte d'avoir été des séparatistes ? Et combien le sont encore à l'heure actuelle par les membres de ce bataillon encore libres ou ceux des autres bataillons aux principes « éthiques » comparables ? Seuls ces fous furieux le savent, et à la fin de cette guerre nous risquons fort de découvrir des charniers innombrables où les victimes de ces criminels seront retrouvées.

Il est temps pour l'ONU, les médias occidentaux et la communauté internationale de réagir (avec autre chose que de jolies paroles) devant de telles horreurs qui sont plus que prouvées, et qui ont lieu dans un pays ayant signé la charte des droits de l'homme et la convention des droits de l'enfant. Faute de quoi l'histoire, ainsi qu'un tribunal pénal international, jugeront ces pays, leurs journalistes et les institutions internationales comme complices volontaires de ces crimes, aux côtés des criminels qu'ils auront laissé faire par leur silence.

Christelle Néant, pour DONI Press.

Sources :

http://en.news-front.info/2016/08/08/tornado-militants-ad...
https://dninews.com/article/combatants-ukrainian-nazi-bat...
http://alawata-rebellion.blogspot.de/2016/08/la-psychopathie-ukrainienne-6.html

-------------------------------

Vidéo de leur procès, avec des éléments de leurs crimes,
sous-titrée en anglais (activer les sous-titres), âmes sensibles d'abstenir (-18) :

Novorossia, Donbass, Ukraine, armée ukrainienne, bataillon Tornado, crimes de guerre, torture, viols d'enfants, salopards, Rouslan Onishchenko, Semen Semenchenko, fils de truies, ignobles parmi les ignobles
Les fils de truies...

05/08/2016

Jean MABIRE : Les paras perdus

Jean MABIRE : « Les paras perdus »

 

Présentation éditeur :

Le 6 juin 1944, peu après deux heures du matin, une quinzaine de parachutistes sautent d'un Dakota au-dessus des marais du Cotentin. Ils appartiennent à la 82ème airborne, dite division "All Americans" ou Américains à 100 %. En réalité, à part un Indien Sioux, ce sont presque tous des émigrés de fraîche date, à qui la vieille Europe colle encore à la peau. Une peau qui ne va pas valoir chère dès qu'ils seront au sol, en butte aux ennemis qui leur font une chasse impitoyable et aux sortilèges d'un pays que traverse au galop un mystérieux cavalier sur son cheval fou.

Pendant trois nuits et trois jours, les paras du sergent Müller, un Germano-Américain, vont tourner en rond et rencontrer non la gloire qu'ils étaient venus chercher en Normandie, mais la mort. Pris dans une atmosphère d'angoisse et de suspicion, ils finiront par se méfier les uns des autres, d'autant qu'apparaît un inconnu aux yeux gris qui prétend appartenir à la 101ème airborne. 

Dans ce pays ensorcelé où les eaux dormantes et le brouillard règnent en maîtres, vit une population assez insolite, avant tout préoccupée de la "faisance-valoir" et prise bien malgré elle dans les remous de l'occupation et de la libération.

Sur une île, au château de Barnehou, un aristocrate original regrette de n'être point délivré par des soldats britanniques et partage les passions hippiques d'un vieil officier hanovrien, mutilé et pessimiste. L'Allemand Kurt Schäfer prouve, par contre, que l'amour et la guerre vont bien ensemble, ce qui est aussi l'avis de l'américain Trystan Raider…

 

France Loisirs, 1987 – 395 pages – 24 x 15,5 cms – 660 grammes.

 

Etat / descriptif = reliure cartonnée entoilée de rouge + jaquette couleurs / Quelques petits accros (3 ou 4 mm, restaurés) sur les bords d’une jaquette néanmoins bien brillante et quasiment sans traces… et c’est à peu près tout ! Reliure et intérieur (resté bien blanc) tous deux en excellent état !

 

Entre bon et bon+  >>> 5,80 €uros. / disponible. 

 

Ann.0010_MABIRE_Paras-Perdus_01.jpg

Ailleurs : de 4,94 à 10,50 sur Amazon.fr / de 3 à 10 €uros sur abebooks.fr

De 3,49 à 9,50 euros sur Priceminister, pour des ex même éditions, avec jaquette, bon état.

Ann.0010_MABIRE_Paras-Perdus_02.jpg

31/07/2016

Les EVNIS sont parmi nous.

Les EVNIS sont parmi nous.
EVNIS : Êtres Vivants Non Identifiés, 
et… Salopards.

Il n’est jamais venu à l’idée de personne que la publication de la photo de Marc Dutroux ou d’Adolf Hitler allait entraîner une glorification de ces personnages. Les documents d’archives relatant la montée du nazisme dans les années 30 pullulent à la télévision. Aucun esprit n’a songé une seconde que la diffusion de ces films risquait d’exercer un quelconque attrait pour le nazisme auprès du public. L’argument avancé par les médias qui ont décidé de ne plus divulguer images et patronymes des auteurs d’attentats relève – comme beaucoup l’ont compris – de l’idéologie.

Pour "Le Monde" et autres "Europe 1", les actes terroristes seront donc désormais le fait d'entités indéfinissables. Peut-être des extraterrestres, des zombies, des ectoplasmes invisibles à l’œil nu. Dans ce contexte, Jean-Claude Bourret présente le profil idéal pour devenir consultant sur "BFM TV". Les EVNIS sont parmi nous. EVNIS : Êtres Vivants Non Identifiés et… Salopards.

Ces médias ont quitté l’univers de l’information pour entrer dans la pantomime. Le théâtre de boulevard. Comment relater des attentats sanglants sans nommer ni montrer les responsables ? La position est intenable. L’impopularité au bout du chemin. Aucun téléspectateur ou lecteur ne souhaite être tenu à l’écart de cette vérité-là. Que s’imaginent-ils ?

Le « Bisounours » ouvreur de frontières aux quatre vents ne peut supporter de voir étaler à la une les visages et les noms d’assassins issus d’une immigration dont il loue les mérites depuis des décennies. Placé face aux conséquences désastreuses de sa niaiserie, le « Bisounours » souffre. Ne trouve pas le courage de relater l’ampleur de son erreur. Alors il choisit de la gommer. De faire celui qui n’a pas bien vu, le tout, bien entendu, sous couvert – comme d’habitude – de très beaux sentiments. Car il en est pétri.

Avec la multiplication des actes terroristes et la révélation de leurs auteurs, le bobo des médias sait que son fameux vivre ensemble est en train de prendre un sacré coup dans l’aile. « Quel employeur souhaitera embaucher un candidat dont le nom et le visage ressemblent en tous points à l’égorgeur de la photo qui tourne en boucle sur l’antenne de ma chaîne de télévision ? » se dit-il… L’affaire est insoutenable. Le dilemme épouvantable. Allez hop, plus de photo, plus de nom, plus rien ; c’est personne. Dans ce contexte, pour faire oublier le vide, pourquoi ne pas publier à chaque fois une image de Mickey ? Deux terroristes : Mickey et Donald. Les personnages ne manquent pas. Les sept nains auteurs de la tuerie du Bataclan, Pluto muni d’un collier explosif…

Et pendant qu’on y est, pourquoi dire qu’il y a des morts ? Tout au moins, est-il vraiment nécessaire de communiquer leur nombre ? Le message : « une certaine quantité de gens ont été tués par on ne sait pas qui » suffirait amplement. Sinon, devinez quoi ? Eh bien, on glorifie le djihadiste. Et puis, allez… N’en parlons plus du tout et, ainsi, tout s’arrangera à la fin… Comme dans les dessins animés de Walt Disney.

 
 
-------------------
 
Lire également : 

29/07/2016

Comment Pokémon Go est-il lié à la CIA ?

Big Pokémon Brother

Alors que Pokémon Go donne le tournis à la planète entière, les joueurs ont-ils jamais pensé que le jeu pouvait s'avérer dangereux ? Sputnik a fait une petite recherche sur l'affaire.

Voici quelques faits curieux sur le jeu Pokémon Go — et ce ne sont pas des ruses afin d'augmenter son niveau de jeu mais des détails sur le fonctionnement du projet. Détails qui peut-être réduiront à néant votre envie de vous lancer à la poursuite des Pokémon, ou de jouer en général.

Le projet Pokémon Go a été créé conjointement par The Pokémon Company, Nintendo et Niantic, ancienne filiale de Google. Niantic a été fondé par John Hanke, également fondateur de la compagnie Keyhole, Inc. spécialisée dans la création de cartes géospatiales. La compagnie a été financée par In-Q-Tel, un fonds américain de capital-investissement mis en place par la CIA en 1999.

A l'époque, plusieurs tâches ont été accomplies:
— la cartographie de la planète régulièrement mise à jour, y compris les autoroutes et tous les grands objets de l'infrastructure urbaine en général,
— des robots-véhicules ont mis leurs nez dans tous les coins du monde et ont cartographié des villes entières, des rues…

Un seul problème demeurait: comment pénétrer les maisons des citoyens, les sous-sols, les casernes et ainsi de suite ? Et voilà que Niantic lance un jeu génial et viral basé sur le principe de la réalité augmentée. Une fois qu'il l'a installé et qu'il a lui autorisé l'accès à sa caméra, son microphone, son gyroscope, son GPS et tous ses appareils connectés, le smartphone de l'utilisateur se met à vibrer et signale que plusieurs Pokémon se trouvent à proximité.

Que se passe-t-il ensuite ? L'application vous félicite pour votre premier succès parce qu'elle sait comment il est important pour le joueur d'être encouragé. Puis, elle requiert que vous filmiez vos premiers Pokémon captés de tous les angles — et obtient donc les photos de votre appartement en détail, y compris les coordonnées et l'angle d'inclinaison du smartphone.

Félicitations ! Il semble que vous venez de filmer votre appartement, les services secrets vous seront certainement reconnaissants…

A propos, les règles d'utilisation qu'il faut accepter pour installer le jeu recèlent d'informations intéressantes. Ainsi, Niantic vous informe en ces termes officiels:

"Nous coopérons avec le gouvernement, les autorités compétentes ou des parties privées pour appliquer et respecter la loi. Nous pouvons divulguer toute information vous concernant (ou votre enfant autorisé) en notre possession ou sous notre contrôle au gouvernement, aux autorités compétentes ou aux parties privées dans le cas où, à notre seule discrétion, nous le penserions nécessaire ou approprié".

Les développeurs précisent à quelles fins ils peuvent le faire: "(a) pour répondre aux réclamations et à toute procédure juridique (y compris des citations à comparaître); (b) pour protéger notre propriété, nos droits et notre sécurité et la propriété, les droits, et la sécurité d'un tiers ou du public en général; et (c) pour identifier et arrêter toute activité que nous considérerions illégale, contraire à l'éthique, ou passible d'actions en justice".

Mais qui lit les règles de l'utilisation? On appuie sur "J'accepte" et on se dépêche de lancer le jeu.

Pourtant, les règles s'avèrent être une lecture bien excitante. Elles signalent par exemple que les servers de Pokémon Go enregistrent automatiquement certaines informations sur la façon dont une personne utilise ses services et s'en sert pour administrer ces services et analyser (petit détail: ils peuvent recourir à des tiers pour effectuer cette analyse).

Et cerise sur le gâteau:

Les informations que nous collectons auprès de nos utilisateurs, y compris les données à caractère personnel, sont considérées comme un actif de l'entreprise".

Voilà ce que vous acceptez en effet en installant l'appli.

"Si nous étions rachetés par un tiers à la suite d'une transaction telle qu'une fusion, une acquisition ou une vente d'entreprise, ou si nos actifs étaient rachetés par un tiers pour cause de faillite ou de cessation de commerce, une partie ou la totalité de nos actifs, y compris vos données à caractère personnel (ou celles de votre enfant autorisé), pourraient être divulguées ou transférées à un tiers acquéreur dans le cadre de la transaction", poursuivent les règles.

Imaginez-vous cela: le renseignement veut savoir ce qui se passe actuellement, par exemple… au Palais de l'Elysée. Et une minute plus tard les députés, les journalistes, les employés qui s'y trouvent sont tous rivés sur leurs portables qui leur signalent qu'un certain nombre de Pokémon sont dans la place…

Vous connaissez la suite.

Sputnik

----------------------------------------------------------

Lire également :

"Des services de renseignement peuvent contrôler Pokémon Go"

"Des cybercriminels se réjouissent de tout ce qui se passe sur Pokémon Go"

Au Japon, les autorités mettent en garde les fans Pokémon Go  

Pokémon Go, CIA, Big Brother, surveillance collectivepokémon go,cia,big brother,surveillance collective,espionnage,cybercriminalité

26/07/2016

Pourquoi est-ce qu'ils nous tuent ?



Pourquoi est-ce qu'ils nous tuent ?


(Varg Vikernes - sous-titres français)